Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • : Retrouvez sur ce blog quelques uns de mes écrits.
  • Contact

N'hésitez pas à partager !

Recherche

Posez vos questions, formulez vos conseils...

Proposez un défi d'écriture !

Catégories

8 janvier 2019 2 08 /01 /janvier /2019 20:48

Film d'animation FOURMIZ produit par DREAMWORKS ANIMATION de 1998 :

 

Le film présente une société holistique en 3 ordres (plutôt du style moyenâgeux.) Quintessence de leur réussite et de leur aboutissement, l'abnégation leur permet de créer de véritables fondations. La rétention d'informations et l'organisation très stricte permet de maintenir un équilibre fragile aux dépens de la liberté de chacun. Toutefois, la société est sacrément ordonnée.

 

Le problème soulevé est bien l'absence de liberté dont la première, la liberté de choix. Le film invite a pensé par soi même et finalement prône l'individualisme comme source de bonheur. Avant de leur présenter une alternative, certains se satisfaisaient amplement de leur condition. D'autres à l'esprit plus aiguisé aspiraient à un développement personnel plus important. C'est le cas notamment de Z, le protagoniste. Par ses agissements, il bouleverse l'ordre établit. S'il est le support de la réalisation de soi par soi, il est aussi celui qui a réussi à désordonner l'ensemble du système.

 

Il apparaîtrait qu'en donnant le choix de se réaliser entre ouvrier militaire et caste royale, le résultat soit garanti. C'est qu'il s'agit d'un schéma réducteur. L'individualisme pousse à l’égoïsme et la solidarité n'intervient que lorsque la masse est menacée. Le système idéal se trouve donc à mi-chemin, entre un holisme certain et un individualisme maîtrisé. C'est ce que notre société miroite.

 

Je peux en dire davantage mais ce n'est pas utile. Un film placé sur la liste de ceux que je présenterai à mes enfants, et que je recommande. 

 

Bon film. 

Achamann

Partager cet article

Repost0

commentaires