Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • : Retrouvez sur ce blog quelques uns de mes écrits.
  • Contact

N'hésitez pas à partager !

Recherche

Posez vos questions, formulez vos conseils...

Proposez un défi d'écriture !

Catégories

4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 20:56

Dans cette nouvelle série qui a commencé par Naruto (article  81), je vais souvent faire appel à mes souvenirs. Je crois que pendant mes quinze premières années, c’est surtout la télé qui m’a beaucoup apporté. Et oui, une série d’articles qui va dédiaboliser la télé. Et donc, je vais probablement être à contre-courant de la pensée du coaching.

Je pense que les souvenirs que j’ai, débutent vers l’âge de mes cinq ans peut-être six. A cette époque, j’avais des petites habitudes. Le mercredi, je regardais les dessins-animés sur TF1, en jouant dans ma chambre. Je ne regardais pas tous les dessins animés. Mon préféré, qui n’en était pas vraiment un, venait clore la programmation jeunesse : les power rangers (un programme proche de bioman pour les générations précédentes).

 

Sans forcément revenir sur l’ensemble des saisons que j’ai pu voir, voici en quelques lignes mon analyse sur le rôle que ça a joué. 

C’est l’histoire de 5 jeunes très communs dont la destinée était d’être des héros colorés, gardiens d’artéfacts magiques et protecteurs des habitants de la Terre. Honnêtement, avec le recul, à part assoir l’éternel combat du bien contre le mal ça n’apprend pas grand-chose d’autre. Il n’y a pas de notion de dépassement de soi comme dans DRAGON BALL Z, il n’y a pas de volonté propre aux personnages de braver leur destin. Sauf du point de vue des grands méchants qui rêvaient toujours plus de conquêtes et de domination. Bref, l’épisode fini, cela me donnait de nouvelles idées pour jouer l’après-midi en inventant, dans mon histoire, ce qu’il n’y avait pas dans la série. Je devais certainement vouloir combler un manque, inconsciemment bien-sûr.

Cela a fortement contribué à travailler mon imagination et à aider à définir les limites [archaïques] du bien et du mal.

Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 22:33

Voici l’un des premiers articles d’une série s’arrêtant sur mes influences. Le premier concerne un MANGA : NARUTO.

 

J’ai commencé les mangas avec Dragon ball (z) (gt). Si je trouvais l’anime sympa, il n’apportait rien qu’un loisir. Puis de mangas-loisir en mangas-loisir, je suis tombé grâce à mon frère sur NARUTO. Au début, jeune, je regardais aussi pour le plaisir mais je me suis attaché et probablement identifié au personnage. De plus l’ensemble de l’œuvre est parsemé de philosophie et de culture nippone.

Retour sur l’un des fondements de ma personnalité.

 

Histoire :

De manière succincte, c’est l’histoire d’un jeune garçon Naruto, dont la jeunesse a été sacrifiée, par ses parents, pour sauver le village de la destruction. Le démon scellé en-lui en fera un orphelin rejeté. Le cruel déficit d’attention et d’amour le pousseront à la sottise. C’est dans cette triste solitude qu’il va nourrir un rêve celui de devenir le chef du village, afin que tous les villageois l’acceptent et l’affectionnent. Je n’ai pas eu le courage de regarder la fin mais je sais qu’il y parvient.

Pour parvenir à cet objectif, Naruto fait preuve de détermination et de sacrifice. Comme dans Dragon Ball Z, on retrouve aussi le dépassement de soi par le prix de l’effort. Toutefois, naruto développe plus profondément les thèmes suivants : l’Amitié, la Solitude, la Paix avec les autres et avec soi, la puissance de l’intention, la foi en soi, la mort des proches.

Identification :

Je disais que je m’étais identifié. Bon je ne suis pas orphelin, je n’ai pas été rejeté, je ne suis pas blond, je n’ai pas la possibilité d’utiliser mon chakra pour me dupliquer. Toutefois, j’ai expérimenté la solitude, par choix, parce que je me sentais incompris. Naruto a été rejeté par les villageois à cause de préjugés. Ils n’ont pas fait l’effort de le comprendre. Et Le gamin ne se sentait pas à sa place ; c’est pourquoi il a développé ce rêve ambitieux de devenir chef de son village.

J’ai longtemps nourri moi aussi ce dessein d’être reconnu par un grand nombre et d’apporter en fédérant.

Un autre personnage, mon préféré, est le parrain de Naruto et l’un des Trois ninjas légendaires. Ermite pervers et avec un penchant pour le Saké, c’est un vagabond qui se saoule et écrit. Difficile de s’identifier, cependant il avait ce genre de vie qui résonne avec certaines de mes fibres (probablement une de mes vies antérieures comme j’en parlais dans l’article 80 sur facebook)

Bref, je conseille l’histoire principale de Naruto, sans les OAV ni les Hors-série. C’est pour les adolescents un bon moyen d’allier plaisir et spiritualité pour le peu qu’on le regarde avec ces yeux-là. 

Bonus : Naruto signifie "Tourbillon"

Repost0