Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • : Retrouvez sur ce blog quelques uns de mes écrits.
  • Contact

N'hésitez pas à partager !

Recherche

Posez vos questions, formulez vos conseils...

Proposez un défi d'écriture !

Catégories

11 mai 2019 6 11 /05 /mai /2019 21:44

Dans les premiers jours où nous sommes rentrés de la maternité, il y a eu un épisode particulièrement traumatisant que j'ai déjà évoqué dans l'article 12 de la Paternité.

Jeunes parents inexpérimentés, nous dormions que d'un oeil. Enfin, surtout ma femme, moi j'avoue que je me réveillais facilement mais pas au moindre bruit.

Vers 3h du matin, elle gigote un peu et ça faisait 3h17 exactement, qu’elle n’avait pas mangé. C’était donc son rythme normal. Manon la prend dans son berceau et dès qu’elle en est sortie, elle ne parvenait plus à respirer.

Elle s’est débattue. Mais rien, la respiration était interrompue. Elle était totalement paniquée, dans son regard, la détresse.

Ça n’a pas duré très longtemps mais on aurait dit que plusieurs minutes s'étaient écoulées alors, qu'au plus, il y en a eu deux. Manon a paniqué, m'a interpellé, la petite devenait rouge. Assis dans la seconde, j'ai eu le temps de voir Rose au bout des bras de ma femme en position fœtale inversée. C'est à dire que l'arrière de son crâne rejoignait ses talons. A ce moment, ses lèvres sont devenues écumeuses. Il est impossible qu'elle ait pu avaler quoique ce soit. Mais la seule manipulation que je connaissais était celle de mettre le bébé sur le ventre pour dégager le corps étranger, en tapant dans le dos. Je l'ai donc retournée, la face vers le lit et je l'ai tapé. Elle s’est remise à respirer et à pleurer un peu. Pour moi, c'était bon.

Conscient qu'elle n'avait rien avalé, nous avons procédé à un check up complet. Pas de fièvre. Aspiration du nez pour le dégager mais il était propre. Je l’ai changée pour qu’elle pleure un peu.

Ça allait mieux. Manon lui a donné du lait en biberon, tiré plus-tôt dans la soirée.

 

Etant en période hivernale, j'avais supposé d'abord un rhume. Et comme le bébé ne maîtrise pas la respiration par les deux voies, il me semblait possible que ce soit l'impossibilité de respirer par le nez qui l'avait dérangée.

Mais puisqu'il n'y avait ni fièvre ni muqueuse nasale, l'hypothèse fut écartée. Peut être est-ce sa salive qui transita par les mauvaise voies. Mais cette seconde pensée était peu probable. Normalement, on tousse, c'est tout. Et puis son matelas doit théoriquement empêcher ce genre d'incident. Puis pendant les quelques jours qui suivirent, j'ai pensé qu'elle fut réveillée durant le déplacement entre son berceau et le sein et que ce trouble du sommeil l'avait perturbée.

Moi, je n'ai vécu cette scène qu'une seule fois. Et ça m'a suffit. J'ai agi avec un calme à toute épreuve car ma femme était effrayée et parce que le bébé appelait au secours du regard. Toutefois, ça m'a profondément touché. Cette situation s'est représentée très souvent avec Manon seulement. Dans des proportions moins importantes mais assez flippantes les premières fois. D'après les échanges que nous avons eu, c'est vraiment dans ces moments là qu'il faut aussi apporter un soutien psychologique à l'autre. N'importe quel parent pourrait perdre confiance en soi après avoir vécu ces malheureux moments. Après quelques recherches, ma femme a découvert qu'il s'agit d'un fait "connu" qui touche 3 à 4 % des nourrissons, il s'agit du spasme du sanglot.

Partager cet article

Repost0

commentaires