Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • : Retrouvez sur ce blog quelques uns de mes écrits.
  • Contact

N'hésitez pas à partager !

Recherche

Posez vos questions, formulez vos conseils...

Proposez un défi d'écriture !

Catégories

6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 22:34

Au mois de mars, ma femme est partie une dizaine de jours. D’un point de vue paternel, ayant entièrement confiance, j’étais rassuré, dans l’ensemble. En fait, j’avais quand même un peu peur du souvenir qu’elle pouvait garder de son papa. Je ne suis pas spécialiste en cerveau et mémoire du nourrisson. Mais j’avais peur qu’elle m’oublie ou qu’elle vive mal la séparation.

Avec Manon, nous pensons que c’était un peu long pour elle. Peut-être parce qu’elle n’avait pas ses repères, ses habitudes, ses odeurs, son environnement. A son retour, elles sont passées par Paris. De Montparnasse, jusqu’en métro, Rose dormait. Je me mouche bruyamment et de manière caractéristique. Elle se réveille.

Tout content, je lui fais un bisou. Et là, elle écarquille ses deux perles et ne détache plus son regard. Comme si elle voulait éviter que je disparaisse à nouveau. Elle m’a fixé avec une intensité inégalée. La première chose qu’elle fait en se réveillant, c’est manger. Là, elle n’a même pas réclamé.

Donc, il y a bien eu un impact dû à mon absence. Un impact qu’elle n’a probablement pas subi consciemment, à chaque heure vécue, mais assez grand pour me garder captif de son regard. Et, je puis vous dire que c’était un envoutement. Plus rien, autour d’elle, ne semblait exister, ni les gens qui entraient et sortaient, ni les vêtements colorés, ni la lumière clignotante qui annonce la fermeture des portes. J’étais son univers, son hypercentre.

Partager cet article

Repost0

commentaires