Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • Le blog d' Angel-Achamann.over-blog.fr
  • : Retrouvez sur ce blog quelques uns de mes écrits.
  • Contact

N'hésitez pas à partager !

Recherche

Posez vos questions, formulez vos conseils...

Proposez un défi d'écriture !

Catégories

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 22:48

La terre, sous les pieds, s'écarte brusquement,
Les moitiés s'accrochent encore étonnamment.
La dérive s'accroît, l'arroi relie la rive
Par sa fumée de désarroi qui démotive.

L'arbre se maintient debout, dans le vide,
Il semble léviter et son exploit fascine.
C'est sans compter sur ses souterraines racines :
Puissante base qui le consolide !

Un jour pourtant, les terres l'abandonneront,
Il se couchera, il aura touché le fond.
C'est un destin irrésistible et prévisible,
Car tout à une fin - vérité indicible.

La faille n'a pas atteint les pylônes
Toujours reliés par le coup de foudre.
Larmes attendrissantes... Si l’œil s'émotionne,
C'est qu'on vient de lui jeter de la poudre.

Les plantes séparées, ne le sont pas vraiment,
Il suffit pour savoir, d'avoir un peu de flair,
La passion florale ne vit réellement
Que par le convoi des vivants de l'air.

Les couples de toutes espèces se cramponnent,
Par une sorte de pré-science ils étonnent.
De la ré-union, ils connaissent le trajet,
Par leurs cris, ils se communiquent leur projet.

L'homme crie mais la femme n'entend pas,
Pendant que l'un prie, l'autre n'attend pas,
Quand l'un comprend, il est déjà trop tard,
L'autre s'en est allée avec trop peu d'égard.

Partager cet article

Repost0

commentaires